Mon arrivée en Suède!

Partir étudier à l’étranger m’a toujours attiré, mais l’occasion ne s’était jamais vraiment présentée jusqu’à ce que j’entre en école d’ingénieur. En effet, mon école a énormément de partenariats avec d’autres universités partout dans le monde et surtout en Europe grâce au programme ERASMUS. J’ai donc décidé d’effectuer mon dernier semestre de cours en Suède.

Pourquoi la Suède ? Parce que j’ai toujours eu envie de visiter l’Europe du Nord et que les étudiants partis avant moi à Göteborg ne m’en avait dit que du bien. Maintenant j’espère juste que je vais survivre à la pluie, le froid et aux longues nuit cet hiver…

La ville de Göteborg (Gothenburg en anglais) est la cinquième ville la plus grande des pays nordiques avec environ 500.000 habitants juste dans la ville (oui j’ai regardé sur wikipedia), ce qui est clairement beaucoup plus qu’à Grenoble où je vivais jusqu’à maintenant. Elle est située sur la côte ouest, au bord de la mer et est le plus grand port de la Scandinavie  (on y trouve donc beaucoup beaucoup de bons  voire très bons poissons). Je suis arrivée il y a un peu plus d’une semaine et je voulais vous partager mes premières impressions (et mes premières photos) sur la ville où je vais passer les cinq prochains mois.

IMG_1768.JPG

IMG_1780.JPG

  • Logement

Il est très compliqué, mais pas impossible, de trouver un logement à Göteborg (mais c’est pire à Stockholm). Trouver à distance est très difficile car même s’il existe plusieurs sites dans le genre du bon coin en Suède, il y a tellement de demande par rapport à la faible offre que les propriétaires ne vous réserveront pas leur appartement (sauf si vous payez en avance, mais dans ce cas là vous êtes certainement en train de vous faire arnaquer, car oui les arnaques sont très nombreuses). N’espérez pas non plus avoir de place en résidence étudiante, les places se libèrent très rarement et sont distribuées à ceux qui attendent depuis le plus longtemps (vous ne pourrez vous inscrire qu’en avril voire juin alors que les suédois s’inscrivent dès le lycée et attendent donc depuis plusieurs années). Une astuce est d’informer toute votre famille et vos amis de votre recherche (on ne se doute pas toujours des possibles connaissances suédoises qu’ils pourraient avoir, c’est comme ça que j’ai trouvé mon appartement).

Dans tous les cas, il ne faut vraiment pas être difficile sur le lieu ou l’appartement. Si vous trouvez quelque chose, à moins que ce soit vraiment vraiment vraiment nul, vous devez le prendre, parce qu’il y a de grandes chances pour que vous ne trouviez rien de mieux voire rien d’autre.

IMG_1958.JPG

  • Transports

La bonne nouvelle c’est que le réseau de transport de Göteborg est vraiment bien développé (donc peu importe où vous trouverez un appartement, du moment qu’il y a un arrêt de transport pas très loin, vous pourrez être rapidement partout). Il y a des bus, des trams, des vélos et des ferrys (pour aller sur l’archipel ou traverser la rivière). Le prix est assez élevé (par rapport à Grenoble), environ 40 euros par mois mais il y en a vraiment régulièrement, certaines lignes sont actives jusqu’à 3h30 et recommencent à 5h. Et il y a des horaires de nuit pour la plupart des bus et trams le week end. Et si vous restez autour du centre-ville, vous n’aurez même pas besoin d’utiliser les transports, tout se fait facilement à pied.

IMG_1937

IMG_1949.JPG

  • Monnaie

Ici en Suède, on paye en couronne suédoise (sek). C’est assez perturbant au départ parce qu’une couronne correspond à 10 cents donc on a toujours l’impression de payer des sommes astronomiques et finalement quand on regarde son compte en banque on se dit, « ah en fait c’était pas si cher ^^ ». La vie n’est pas forcément plus chère qu’en France, sauf pour l’alcool qui coûte plus du triple de chez nous (mais on arrive à trouver des bières et des cidres pas trop trop chers).

IMG_1901.JPG

  • Langue

La langue nationale est le suédois qui est un peu un mélange entre l’allemand et l’anglais (j’ai même découvert que certains mots étaient exactement les mêmes qu’en alsacien), en lisant on peut réussir à comprendre « à peu près » mais quand ils parlent c’est impossible. Petite anecdote, il existe en fait une vingtaine de dialectes différents selon les villes et les suédois du Nord et du Sud sont incapables de se comprendre entre eux. Mais tout le pays a adopté l’anglais, je n’ai pas encore rencontré de suédois qui ne parlait pas superbement bien l’anglais (tout âge confondu), sûrement dû au fait que les livres et films anglophones ne sont quasiment jamais traduits ici.

IMG_1848.JPG

Une autre chose à propos des suédois c’est qu’ils sont vraiment tous très gentils et après une semaine passée dans cette ville, je m’y sens déjà comme chez moi, j’ai commencé à prendre mes repères, j’ai rencontré des étudiants de tous les pays du monde (eux aussi tous super gentils), j’ai eu mes premiers cours à l’université cette semaine et je sens déjà que ces six mois vont passer beaucoup trop vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s